La pression de gonflage recommandée pour un pneu est mesurée en livres par pouce carré (psi) ou en kilopascals (kPa). Elle est indiquée sur la plaque-étiquette du pneu, sur le sceau d'attestation ou dans le manuel du propriétaire. Ne réglez jamais la pression de gonflage à un niveau inférieur à celui recommandé sur la plaque-étiquette du pneu du véhicule, sur le sceau d'attestation ou dans le manuel du propriétaire. Un sous-gonflage entraîne une accumulation de chaleur excessive et des dommages structuraux internes qui peuvent rendre votre pneu inutilisable, comme la séparation de la bande de roulement et de la ceinture, même ultérieurement. Ne dépassez pas la pression de gonflage maximale indiquée sur le flanc. Des pneus trop gonflés (à une pression dépassant le maximum indiqué sur le flanc du pneu) sont plus vulnérables aux coupures, aux perforations ou aux dommages causés par un impact soudain en rencontrant un obstacle tel un nid-de-poule, par exemple.

 

Proper Inflation is Critical

Inflation pressure enables a tire to support the load and to control the vehicle, therefore proper inflation is critical. C'est avec la bonne pression de gonflage que le véhicule et les pneus pourront atteindre une performance optimale. En plus d'assurer la sécurité des pneus, le gonflage adéquat fera en sorte qu'ils durent plus longtemps et que la consommation de carburant de votre véhicule soit réduite. Veuillez prendre note que, pour certains véhicules, la pression de gonflage à froid sera différente pour les pneus des essieux avant et arrière.

Conduire un véhicule muni d'un seul pneu sous-gonflé de 8 psi (56 kPa) peut réduire la vie du pneu de 9 000 milles et augmenter la consommation de carburant de votre véhicule de 4 %.

Les pneus utilisés lorsqu'ils sont sous-gonflés, même sur une courte distance, peuvent subir des dommages irréparables. Utiliser un pneu sous-gonflé équivaut à conduire le véhicule avec une quantité insuffisante d'huile ou de liquide de refroidissement dans le moteur. Tout semble fonctionner correctement durant un certain temps, mais de sérieux dommages permanents ont été causés. Le dommage au moteur ne pourra être réparé par l'ajout d'huile ou de liquide de refroidissement et le dommage au pneu ne pourra être réglé en augmentant la pression de gonflage. Le pneu restera toujours sérieusement endommagé et pourra toujours se briser, même après avoir que la pression de gonflage eut été corrigée.

 

Il est dangereux de conduire un véhicule dont les pneus ne présentent pas la bonne pression de gonflage.

  • Un sous-gonflage entraîne une accumulation de chaleur excessive et des dommages structuraux internes.
  • Des pneus trop gonflés sont plus vulnérables aux coupures, aux perforations ou aux dommages causés par un impact soudain.

Ces situations peuvent causer des dommages au pneu, comme la séparation de la bande de roulement et de la ceinture, ce qui pourrait entraîner un accident causant des blessures corporelles graves ou la mort.

Consultez la plaque-étiquette du pneu du véhicule, le sceau d'attestation ou le manuel du propriétaire pour connaître la pression de gonflage recommandée.

 

REMARQUE
La pression indiquée sur le flanc du pneu est la pression maximale pouvant être contenue dans le pneu, sans égard au véhicule. Suivez les recommandations du constructeur du véhicule concernant la pression de gonflage indiquées sur la plaque-étiquette du pneu, sur le sceau d'attestation ou dans le manuel du propriétaire du véhicule.

 

Il est impossible de déterminer si les pneus à carcasse radiale sont gonflés correctement juste en les regardant. Vous devez utiliser un manomètre pour pneus pour vérifier correctement la pression de gonflage. Les automobilistes devraient posséder un manomètre et le garder dans le véhicule.

 

Vérifier la pression des pneus

Vérifiez la pression de gonflage de vos pneus, y compris le pneu de rechange, au moins une fois par mois et avant d'effectuer un long voyage. La pression des pneus devrait être mesurée à froid, c'est-à-dire lorsqu'ils n'ont pas été utilisés. Autrement, vos pneus auront peut-être été réchauffés, ce qui augmente la pression de gonflage de plusieurs livres. Ce phénomène est normal. Il ne faut jamais « purger » ou réduire la pression de gonflage lorsqu'un pneu est chaud.

N'oubliez pas que vos pneus perdent de la pression lorsque la température ambiante se refroidit (environ 1 psi ou 7 kPa pour chaque baisse de 10 °F). Les pneus peuvent également perdre une certaine quantité de pression en raison de leur perméabilité (environ 2 psi ou 14 kPa par mois).

Le défaut de maintenir une pression de gonflage adéquate dans les pneus pourrait entraîner une usure prématurée, une usure inégale de la bande de roulement, une tenue de route du véhicule inadéquate et une accumulation de chaleur excessive, ce qui pourrait ruiner le pneu. (En cas de fuite continue ou de sous-gonflage à répétition, les pneus doivent être retirés et examinés par un expert.)

 

Tire Pressure Monitoring Systems (TPMS)

It is still important to check inflation pressure at least once a month, even on vehicles that are equipped with a TPMS. Les systèmes de surveillance de la pression des pneus sont conçus pour être efficaces et précis. Toutefois, il ne faut pas se fier uniquement à un tel système pour le maintien de la pression de gonflage puisque certains systèmes ont des limites, comme :

  • La pression de gonflage faible n'est pas indiquée jusqu'à ce que la pression d'un ou de plusieurs pneus se trouve à moins de 25 % de la pression recommandée par le constructeur du véhicule.
  • Il est possible que le système ne détecte que la différence entre les pressions de gonflage des pneus (autrement dit, si tous les pneus se dégonflent en même temps, il est possible que le système ne reconnaisse pas correctement la perte de pression de gonflage).
  • Il est possible qu'il n'émette aucun avertissement en cas de perte rapide de pression de gonflage dans un seul pneu.

Le sous-gonflage (avant un avertissement du système de surveillance) est de plus en plus dangereux à des vitesses élevées, lorsque le véhicule transporte une charge importante, sur de longues distances et à une température ambiante élevée.

 

Gonflage des pneus à l'azote

Le maintien d'une pression de gonflage adéquate est l'un des facteurs les plus importants dans l'entretien des pneus, peu importe le gaz utilisé. L'azote est un gaz inerte (ininflammable). Fondamentalement, il ne s'agit de rien d'autre que de l'air sec duquel on a retiré l'oxygène (l'air contient environ 78 % d'azote). Le gonflage à l'azote ne cause aucun dommage au pneu et n'affecte pas sa garantie.

Le gonflage adéquat des pneus, qu'il soit effectué avec de l'azote ou avec de l'air, améliore la durabilité des pneus, économise de l'essence et contribue à prévenir les accidents. Le sous-gonflage, peu importe le gaz utilisé, rend le contrôle et le freinage de votre véhicule plus difficiles, ce qui peut entraîner une perte de contrôle du véhicule ou la destruction soudaine du pneu, pouvant causer des blessures graves ou la mort. L'azote et l'air peuvent être mélangés selon n'importe quelle proportion. Il est possible d'ajouter de l'air à des pneus gonflés à l'azote; cette manœuvre peut même s'avérer nécessaire afin de maintenir le gonflage adéquat recommandé par le constructeur du véhicule si de l'azote est introuvable à ce moment.

 

REMARQUE
Que le pneu soit gonflé à l'air ou à l'azote, le maintien d'une bonne pression de gonflage demeure primordial et nécessaire. L'emploi d'azote ne remplace pas la vérification régulière de la pression de gonflage.

 

Pour en savoir plus, consultez Cooper Service Bulletin # 110 "Tire Inflation - Nitrogen"Anglais seulement.